• une-parisienne.kabook.fr
  •  Paris -  Graphiste

263 visiteurs

future héroïne de BD

Graphiste
Projet d'origine:
dans le cadre d'un projet de bande dessinée, je recherche une jeune femme représentant la Parisienne "type" des années 80/90 qui incarnera une héroïne de BD plongée dans une affaire policière et d'espionnage.

Je suis commandité pour proposer des croquis de la futur héroïne dans ses moments d'intimité et de détente. Les croquis doivent exhaler la féminité, une sensualité innocente et naturelle, donner envie au lecteur de suivre et de s'identifier au personnage, de trembler quand elles est en danger, d'espérer qu'elle s'en sorte, de l'admirer, d'avoir plaisir à la découvrir dans son intimité, dans ses moments de détentes entre deux situations stressantes.

Voici une description du cliché de la Parisienne type de cette époque tel qu'il est imaginé dans le projet: une jeune femme d'environ 25 ans (que vous ayez plus ou moins n'est pas un problème, seul l'image que vous incarnez compte). Cette héroïne est une jeune Parisienne tel que l'on peut la définir dans les clichés: elle est charmante, légère, détendue, insouciante, ingénue, elle commence à comprendre le pouvoir de séduction qu'elle découvre dans le regard des autres et ce dernier entre en conflit avec la simplicité et le manque d'assurance inhérent à l'entrée dans le monde adulte. Elle sait se mettre en valeur à travers des tenues choisies avec goût et intelligence malgré ses moyens limités.
Je ne recherche pas des femmes parfaites (pas de mannequin, pas de femme visiblement refaite (nez, sein, bouche....), pas de "gravure de mode") là ou vous vous voyez des petits défauts, j'y vois la diversité de l'humanité, une femme naturelle.

Contingences d'origine
Pour respecter le cadre originel, les poses se déroulent allongées ou semi-assise (vautré) sur un canapé ou un lit, en robe légère (d'été) et sous-vêtements simples. (Pas de nu). Parfois, on peut élargir ce cadre en fonction de vos idées du moment, explications ci dessous.

Evolution après plusieurs séances:
Avec l'expérience qui s'accumule, la collaboration avec plusieurs modèles différents et la progression dans mes dessins, j'en suis venu à élargir le cadre. Cet ajustement présente un double avantage. Pour moi, cela me permet de progresser et d'affiner ma technique, notamment sur les perspectives, les proportions, les détails et les ombres du corps. Pour les modèles: chacune à sa personnalité, ses propositions, la représentation qu'elle se fait de la situation. Ainsi, en écoutant les diverses propositions et suggestions des modèles, j'ai réalisé des créations parfois bien différentes de ce que je me représentait à l'origine du projet. Aussi, si un certains nombre de dessins sortent du cadre fixé par mon commanditaire, ça m'a permis d'évoluer et d'affiner ma technique tout en laissant au modèle le plaisir d'avoir une participation active dans la création, de coucher une part de leur imaginaire sur le papier. C'est gratifiant pour les modèles, c'est inspirant pour moi et ça permet des poses plus naturelles. Au final, même si un certain nombre de ces dessins ne seront pas présentés au commanditaire, il me permettent d'évoluer dans la technique pour atteindre l'objectif final.